LE PARCOURS THÉMATIQUE

Le parcours s’organise autour de quatre thématiques présentées sur les deux niveaux du loft industriel et ses deux patios.

La deuxième partie du XXème siècle a été le théâtre de l’émancipation de l’art textile qui entraîna la remise en cause de ses codes traditionnels. En devenant sculpture, le tissage et le tressage tendent à exprimer une autre vérité à la fois singulière et universelle, tout en s’entremêlant à de grands courants de pensée comme le structuralisme ou le féminisme. Les artistes contemporains bousculent nos repères par le détournement du motif, de l’échelle ou du matériau. Ils s’affranchissent des deux vocations premières, utile et décorative, attribués au textile et retrouvent l’essence symbolique du fil, du nœud, du lien.

« Tradition et modernité » présente les artistes pionniers qui se sont appropriés les savoir-faire traditionnels pour mieux favoriser l’introduction de l’art textile dans l’époque moderne.

Parmi les artistes sortis des sentiers battus, Marinette Cueco est celle à qui un espace est consacré pour la présentation de ses entrelacs en fibre végétale « Sur le fil ».

Tondo, Marinette Cueco. 1992.
Collection Fondation Villa Datris ©Frank Couvreur

Salle thématique « Tradition et modernité
©Espace Monte-Cristo

Avec « Identités textiles », les artistes redécouvrent les pratiques de tisser et tresser liées autrefois à l’intime et au domestique, pour raconter leur quotidien à travers des objets familiers, locaux ou identitaires.

Enfin, « Tisser le monde » regroupe des œuvres d’artistes qui utilisent le fil dans sa symbolique de lien universel, nous faisant revoir nos interfaces au monde.

Scénographie : Jules Fourtine et Pauline Ruiz