Collection Fondation Villa Datris > TAKADIWA Moffat

Photo : ©Plastiques Photography

Moffat TAKADIWA (1983)⎪Smell fighters (a)

Date : 2017⎪Technique et matériaux : débris d’aérosols et dentrifrice. Dimensions : 190 x 120 x 24 cm.

L’artiste

L’artiste réutilise des déchets pour créer des oeuvres de grande échelle. S’autoproclamant « éboueur spirituel », il choisit soigneusement les objets pour exprimer au mieux, ses convictions sur le consumérisme, l’inégalité, le post-colonialisme et l’environnement. Les déchets peuvent être des appareils technologiques, des bombes aérosol, des brosses à dents et des tubes de dentifrice. Il tisse ces petits objets ensemble pour recomposer des formes organiques, qui semblent faire partie d’un rituel critique contre le monde d’aujourd’hui.

L’œuvre

En choisissant de réutiliser des dentifrices et des aérosols, l’artiste convoque dans Smell Fighters la ville de Harare par l’odorat, entre odeurs de fraîcheur et d’agents chimiques. Au-delà d’une simple représentation d’un lieu par ses débris, l’oeuvre est également une critique, celle de la domination économique des grandes marques mondiales de l’industrie des produits d’entretien et d’hygiène (Colgate), dont l’artiste fait la satire.

Expositions

2017 De nature en sculpture, Fondation Villa Datris

< R-S

< T-U-V-Z >

La Collection >

Suite à l'annonce des nouvelles directives gouvernementales, l'Espace Monte-Cristo ferme ses portes ce jour et jusqu'à nouvel ordre

Merci de votre compréhension