Cette année, nous vous proposions l’exposition Sculpture en Partage, qui vous faisait découvrir une large sélection d’œuvres acquises au fil de nos cinq expositions et qui constituent aujourd’hui la plus grande partie de la Collection de la Fondation Villa Datris. Nous avions voulu garder la trace des moments forts vécus à l’Isle-sur-la-Sorgue depuis la création de la Fondation Villa Datris en 2011.
Comme le suggère le titre de l’exposition, l’idée fondatrice reposait sur l’art en partage. Une véritable « irrigation de la culture », qui diffuse à travers les ruelles et les canaux de l’Isle-sur-la-Sorgue et à travers cette belle région du Luberon, qui a su nous attirer et séduire tant d’artistes et de voyageurs.

En effet, la Collection de la Fondation Villa Datris a vocation à être tournée vers l’extérieur et ouverte aux autres pour donner à découvrir, à comprendre et à rêver. Nous cherchons à favoriser les rencontres et le partage. La Fondation Villa Datris est animée par l’expression profonde de nos choix personnels : lieu de passion et de générosité, de pluridisciplinarité et d’ouverture. En constituant cette Collection au gré des expositions et des coups de cœurs, nous avons voulu réunir un fonds pérenne qui reflète l’esprit de la Fondation Villa Datris. Nous y revendiquons la liberté et l’éclectisme, le désir de convivialité dans l’art.

Pourquoi avons-nous dédié ce lieu à la sculpture ? Parce que mon compagnon Tristan Fourtine était architecte et que les liens entre architecture et sculpture ont toujours manifestement été présents dans notre vie. Nous partagions les mêmes goûts pour l’art contemporain et pour l’abstraction en particulier, à laquelle il tenait radicalement. C’est pourquoi la sculpture nous est apparue comme une évidence.

Accompagnés de nos amis et de partenaires, nous avons découvert un univers artistique quasi illimité et passionnant, et partagé de grands moments de plaisir avec les artistes et nos visiteurs. Nous aimons avant tout l’art qui interroge notre vision du monde, nous aimons la radicalité de l’art abstrait qui a motivé initialement la collection, mais aussi le travail sur la nature, les matières, la couleur et le mouvement et enfin l’art qui remet en question nos repères culturels et sociétaux.

La sculpture pour nous, c’est cette extraordinaire approche tridimensionnelle, la surprise des regards multiples. Une approche qui est à la fois émotionnelle et physique, car la sculpture fait appel à tous les sens, comme le toucher avec certaines œuvres tactiles ou l’ouïe avec les pièces sonores. Nos goûts artistiques se sont affirmés avec la Villa Datris, chaque exposition étant un formidable moyen d’expression. Nous voulons être des passeurs, entre les artistes et le grand public. Nos priorités sont la vraie transmission, l’ouverture – conviction profonde à laquelle nous sommes restés fidèles.

La gratuité pour les visiteurs des expositions de la Fondation Villa Datris a été dès le départ une volonté de véritable démocratisation de l’art contemporain et de partage de nos propres découvertes. La volonté aussi d’en faire ce lieu ouvert vers l’extérieur, ouvert à la découverte, grâce au constant travail d’équipe qui a donné corps à l’aventure de la Fondation Villa Datris, sans oublier l’accueil d’artistes en résidence pour les créations in-situ ou la production d’œuvres. 

En Tête 2, Ariel Moscovici
Collection Fondation Villa Datris. Photo : ©Tim Perceval

Torony II, Victor Vasarely
Collection privée ©ADAGP ©Tim Perceval

 

En l’espace de 5 ans, la Fondation Villa Datris a su affirmer sa position originale, à la fois Centre d’art et Fondation, dans une approche didactique ludique et active. Pour cette exposition, comme pour celles qui ont précédé, j’ai veillé personnellement au choix des œuvres afin qu’elles reflètent pleinement l’esprit de la Fondation.

Grâce à la scénographie élaborée par Laure Dezeuze et Jules Fourtine, la Collection a été présentée d’une façon totalement originale et a offert une lecture renouvelée des thématiques et des œuvres, à travers de fécondes confrontations qui invitent à partager notre goût de l’art contemporain.